Les meilleures voies vertes de Cordoue

18 Avr
2017
Dernière mise à jour: 28 mars, 2019

Si vous aimez la nature et que vous désirez découvrir de nouveaux chemins de randonnée, nous vous conseillons de jeter un coup d’œil à ces informations et conseils sur les voies vertes de Cordoue.

La province de Cordoue accueille deux des voies vertes les plus attrayantes d’Andalousie. Ces voies sont en fait d’anciens chemins de fer régionaux, fermés par le gouvernement dans les années soixante pour construire de nouvelles infrastructures. Ce n’est pas avant les années 90 que ces voies ferrées commencèrent à être requalifiées en chemins de randonnée, tels que nous les connaissons aujourd’hui.

L’Espagne compte plus d’une centaine de voies vertes dont 23 en Andalousie. La majorité de ces chemins possède un faible niveau de difficulté et certains ont même été aménagés pour permettre le passage de fauteuils roulants. En parcourant ces chemins, vous découvrirez l’histoire de la région et vous pourrez passer de splendides journées en compagnie de votre famille ou de vos amis. Les impressionnantes vues dont vous pourrez profiter au fil de vos escapades ne vous laisseront pas indifférents.

La province de Cordoue possède quant à elle deux voies vertes : la « Vía Verde del Aceite » (littéralement « la voie verte de l’huile ») et la « Vía Verde de la Campiña » (littéralement « la voie verte de la campagne »).

La subbética de Cordoue

Nous vous conseillons d’aller à la découverte des deux.

La Voie Verte de l’Huile

Ce chemin s’étend sur 128 km entre les provinces de Jaén et de Cordoue. C’est le chemin le plus long d’Andalousie. Sur ces 128 km, 62 serpentent dans la partie sud de la province de Cordoue, dans la région Subbética. La voie verte de l’huile suit le chemin de l’ancienne voie ferrée du train de l’huile.

Carte Voie Verte de l'Huile
©FFE-Vías Verdes

Vous serez sans doute agréablement surpris par ses spectaculaires paysages, parmi lesquels se distinguent le Parc naturel de la Sierra Subbética et la Réserve naturelle de la Laguna del Salobral. Cette dernière est équipée de douze aires de repos dans lesquelles vous pourrez reprendre des forces avant de continuer votre chemin. Certaines d’entre elles, comme celles de Navas del Selpillar ou Lucena y Cabra, sont équipées d’espaces de jeux pour les enfants.

Le point de départ de ce chemin se trouve sur le pont du fleuve Guadajoz qui tient lieu de limite naturelle entre les provinces de Cordoue et de Jaén. Dans la zone avoisinant le Collado de las Arcas, l’on peut voir ce qu’il reste d’une ancienne gare ferroviaire. C’est aussi le point de départ d’une série de miradors qui donnent sur le magnifique barrage de la Réserve naturelle de la Laguna del Salobral. Cette dernière est un incontournable de votre périple, en particulier au printemps, lorsque toute la splendeur de la nature refait son apparition et que d’innombrables espèces d’oiseaux migrateurs retournent au lac.

En poursuivant votre chemin, vous tomberez sur l’ancienne gare de Luque, qui a été convertie en restaurant. Si vous avez envie de sortir des sentiers battus, vous pouvez aller visiter le village de Baena, situé à 7 km au nord. Vous pourrez y déguster la meilleure huile d’olive à laquelle vous n’ayez jamais goûté.

La prochaine étape est la fascinante municipalité de Zuheros, dans laquelle les miradors et le château arabe méritent largement le détour. Nous vous conseillons aussi d’aller visiter les grottes des Murciélagos (littéralement les « grottes des chauves-souris »), déclarées monument naturel, ou encore le fameux pont en fer, situé à proximité de la gare de Zuheros. Il existe une autre gare convertie en restaurant, située dans le village suivant, Doña Mencía.

Zuheros à Cordoue

Le premier et seul tunnel présent sur la voie verte de la Subbética se trouve dans la prochaine étape de votre voyage. Les 140 mètres du tunnel del Plantío mènent à certains des viaducs les plus spectaculaires de l’itinéraire parmi lesquels le viaduc de la Sima, long de 132 m.

Le village suivant s’appelle Cabra. Sa gare a été transformée en Centre touristique du train de l’huile. Vous y trouverez des informations utiles sur la voie verte et sur la région Subbética.

Après avoir dépassé quelques vignobles, votre prochaine étape est la ville de Lucena dans laquelle vous trouverez l’Office de tourisme et de loisirs. Si vous êtes amateurs de vin, ne manquez pas d’aller faire un tour au Centre oenogastronomique de la route du vin Montilla-Moriles, dans la ville de Las Navas del Selpillar. Vous aurez la possibilité de goûter de délicieux vins de la région et d’apprendre de nombreuses choses sur ce thème.

Enfin, la dernière étape de la voie verte de la Subbética est la gare de Camporreal, située à 4 km de Puente Genil.

Comment se rendre sur la voie verte de l’huile (section de Cordoue) ?

Vous pouvez vous rendre en différents points de la route de l’huile en voiture ou en bus. Si vous désirez vous y rendre avec votre propre véhicule, consultez cette liste des différents accès disponibles. Si vous préférez y aller en bus, sachez que Cordoue est reliée à toutes les localités présentes sur la route de l’huile grâce à l’entreprise de bus Carrera SL.

La voie verte de la Campiña

Les 28 premiers kilomètres de la voie verte de la Campiña traversent la province de Cordoue, depuis la capitale jusqu’à la municipalité de La Carlota. La deuxième partie de l’itinéraire chemine jusqu’à la ville sévillane de Marchena. De même que toutes les voies vertes espagnoles, la voie verte de la Campiña était jadis un chemin de fer qui serpentait dans la campagne de la province de Cordoue et dans la vallée du Guadalquivir.

carte Voie Verte de la Campiña
©FFE-Vías Verdes

Le point de départ de la voie verte de la Campiña se trouve à la gare de Valchillón. Vous pouvez trouver son imposant silo en suivant le fleuve Guadalquivir depuis le sud-ouest de Cordoue. La première partie de l’itinéraire est assez escarpée et se termine par le tunnel de Las Tablas, que nous vous conseillons de ne pas emprunter s’il a plu. Ce tunnel conduit à la gare de Las Tablas, que vous trouverez en longeant des champs et des ruisseaux.

Alors que vous marchez (ou pédalez), pensez à admirer les paysages de la Sierra Morena ou les chefs-d’œuvre architecturaux qui parsèment votre itinéraire, comme le château d’Almodóvar, une forteresse maure située au sommet d’une colline de 250 mètres de haut, dans la ville de Almodóvar del Rio. De même, nous vous conseillons de visiter le village de Guadalcázar pour son site archéologique et pour ses monuments parfaitement conservés, parmi lesquels le château et l’église de Notre dame de la Grace.

Avant de conclure cet itinéraire, votre prochaine étape n’est autre que le parc d’El Hecho et la gare Las Pinedas, qui marquent la fin de la voie verte de la Campiña dans la municipalité de La Carlota, déclarée « bien d’intérêt culturel ».

VV Campiña à Cordoue
©FFE-Vías Verdes

Comment se rendre sur la voie verte de la Campiña ?

Vous pouvez accéder à la voie verte en voiture grâce à différents itinéraires consultables ici.

D’autres voies vertes à Cordoue

La province de Cordoue possède en outre trois voies vertes moins longues que les autres.

La première est la voie verte de la Maquinilla, qui relie la mine San Antonio de Belmez à la zone industrielle de Peñarroya-Pueblonuevo, dans la partie occidentale de la province de Cordoue. Elle s’étend sur 8 km et constitue l’itinéraire idéal si vous aimez l’architecture industrielle.

Située dans la même zone, la voie verte Peñarroya-Pueblonuevo mesure 3 km et relie ces deux villes. En l’empruntant, vous passerez à proximité de quelques anciens bâtiments comme l’hôpital de la Mina, l’École française et le splendide bâtiment qui appartenait jadis à la société minière métallurgique de Peñarroya. Ce chemin est très facile à parcourir, y compris avec des enfants.

Enfin, la voie verte de la Minería, longue de 14 km, fait partie de l’ancienne voie de chemin de fer qui reliait les villages de Puertollano et Peñarroya. Elle commence dans l’ancienne gare ferroviaire El Soldado et se termine dans les magnifiques paysages de la Sierra Morena.

Vía Verde de la Minería à Cordoue
©FFE-Vías Verdes

Quel hébergement choisir à Cordoue ?

Les voies vertes de Cordoue méritent largement le détour et sont accessibles à tous. La majorité des maisons de vacances et villas de la province de Cordoue sont très modernes et vous garantissent tout le repos dont vous avez besoin après avoir parcouru les voies vertes. Vous aimeriez séjourner dans l’une d’entre elles ? Il vous suffit de cliquer sur le bouton ci-dessous.

RÉSERVEZ UNE VILLA À CORDOUE!

Les voies vertes de Cordoue sont des itinéraires parfaits pour profiter des paysages de la province.

Avez-vous déjà choisi votre prochaine randonnée ? Quelle est celle qui vous plaît le plus ? Laissez-nous un commentaire ci-dessous !

Les meilleures voies vertes de Cordoue est un article qui présente Activités à Cordoue
Evaluer
1 estrella2 estrellas3 estrellas4 estrellas5 estrellas (2)
Loading...
Partager
Commenter (4)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



  • Bonjour

    Je prépare un sejour en Andalousie pour le printemps prochain
    J’aimerais après avoir visité Malaga et Grenade; partir D’Antequera à vélo pour rejoindre Cordoue puis Séville
    Il semblerait qu’il existe des pistes cyclables (voies vertes)
    Existe -t-il un plan détaillé de ces pistes ?
    Merci de votre aide
    Bien cordialement
    Sabine

  • Bonjour
    J’ai vu le message de Sabine et votre réponse.
    Où est-il possible de louer des vélos pour se promener dans ces zones?
    D’avance merci
    Cordialement
    Sylvie

    1. Bonjour Sylvie, vous pouvez jeter un oeil à cette page (https://diputacioncordobashopping.es/subbetica-bikes-friends/es/209-alquiler-bicicletas), où vous pourrez voir toutes les possibilités de louer un vélo pour profiter des Voies Vertes de Cordoue. La page est seulement en espagnol, mais nous vous avons redirigé vers le paragraphe pour la location de vélos. Nous espérons que nous avons pu vous aider et que vous apprécierez la nature de Cordoue 😉