Semaine Sainte à Malaga et à Seville : différences et curiosités

10 Mar
2017
Dernière mise à jour: 15 avril, 2019

Découvrez sans tarder les principales caractéristiques et les différences entre la Semaine Sainte de Séville et celle de Malaga

Les Semaines saintes de Malaga et de Séville sont, sans aucun doute, des festivités hautement impressionnantes. Après vous avoir parlé de la Semaine Sainte en Andalousie, nous allons vous faire découvrir ses secrets de la Semaine Sainte, plus particulièrement à Malaga et à Séville.

Semaine Sainte à Malaga

La Semaine Sainte de Malaga a été déclarée fête d’intérêt touristique international en 1980, après près de 500 ans d’existence. Du dimanche de Carême (« Domingo de Ramos ») au dimanche de Pâques, plus de 40 confréries paradent avec leurs trônes dans les rues de la ville. Les défilés, des plus magnifiques et solennels, se tiennent le Jeudi Saint (« Jueves Santo » en espagnol) et le vendredi Saint (« Viernes Santo » en espagnol).

Chaque jour de la semaine, les rues se remplissent des couleurs et de la musique des processions pendant environ huit heures. Les processions débutent et se terminent à l’évêché appelé « Casa Hermandad » à Malaga. Ce n’est que le samedi Saint (« Sábado Santo » en espagnol), la veille du dimanche de Pâques, que la rumeur des festivités s’apaise et que les rues retrouvent un peu de calme.

Procession de la Vierge de la Paloma à Malaga

Tout au long de la semaine, les rues de la ville sont remplies d’habitants, mais aussi de touristes venus des quatre coins du monde pour assister aux festivités pittoresques et uniques de la Semaine Sainte. Personne ne peut se retenir d’applaudir au passage des trônes.

La EMT, entreprise malaguène des transports, augmente son offre de transport pour l’occasion, permettant ainsi aux visiteurs de se rendre dans le centre en bus pour profiter de chaque instant offert par les processions. Un moment à ne pas manquer est très certainement l’« encierros », c’est-à-dire le moment où les trônes regagnent l’évêché à la fin des processions. Cette partie de la procession, réellement incroyable, peut se dérouler tard dans la nuit, selon l’organisation propre à chaque confrérie. Il s’agit là d’un spectacle à ne pas manquer: malgré leur fatigue, les porteurs de trônes, «hombres de tronos» en espagnol, dansent en entrant dans l’évêché au son de l’hymne national joué par une fanfare !

Bien que chaque confrérie ait son propre itinéraire, chacune se doit d’effectuer (à l’exception de la confrérie «No Agrupadas»), ce que les habitants de la ville appellent le « Recorrido Oficial », c’est-à-dire un court itinéraire officiel passant par l’avenue Alameda Principal, la rue Marqués de Larios et la rue Granada. Ce n’est qu’après avoir effectué ce trajet que chaque confrérie rejoint son propre itinéraire pour regagner son évêché. Vous vous en doutez, il est quasiment impossible d’accéder au « Recorrido Oficial ».

Un des endroits les plus réputés pour assister au passage des trônes est la réputée « Tribuna de los Pobres », littéralement « l’estrade des pauvres ». Il s’agit d’un escalier de 16 marches que vous trouverez à la fin de la rue Carretería. Vous y rencontrerez, sans l’ombre d’un doute, un groupe de personnes assises qui attendent le passage des trônes principaux.

Afin que vous puissiez déterminer quel trône vous avez le plus envie de voir passer, voilà quelques informations utiles sur les confréries qui peuplent les rues de Malaga pendant la Semaine Sainte :

  • Le dimanche de Carême, vous pourrez assister au passage des confréries Pollinica (aussi connues sous le nom de « confréries des enfants »), Lágrimas y Favores, Humildad y Paciencia, Humildad, Huerto, Dulce Nombre, Salutación, Salud et Prendimiento.
  • Le Lundi Saint (« Lunes Santo » en espagnol), vous pourrez assister au passage des confréries Crucifixión, Columna, Dolores del Puente, Pasión, Estudiantes et Cautivo.
  • Le Mardi Saint (« Martes Santo » en espagnol), vous pourrez assister au passage des confréries Rocío, Penas, Nueva Esperanza, Humillación y Estrella, Rescate et Sentencia.
  • Le Mercredi Saint (« Miércoles Santo » en espagnol), vous pourrez assister au passage des confréries Mediadora, Salesianos, Fusionadas, Paloma, El Rico, Sangre (la plus vieille de la ville) et Expiración.
  • Le Jeudi Saint (« Jueves Santo » en espagnol), vous pourrez assister au passage des confréries Santa Cruz, Cena, Viñeros, Mena, Misericordia, Zamarrilla, Esperanza, et Vera Cruz.
  • Le Vendredi Saint (« Viernes Santo » en espagnol), vous pourrez assister au passage des confréries Dolores de San Juan, Calvario, Descendimiento, Traslado y Soledad, Amor, Piedad, Sepulcro et Servitas.
  • Enfin, le Dimanche Saint (« Domingo de Resurrección » en espagnol), vous pourrez assister au passage de la confrérie Resucitado, accompagnée par les membres des 45 autres confréries, vêtus d’habits colorés. C’est l’événement le plus festif de la semaine.
Les frères de Pollinica avec trône de la Vierge Marie à Malaga

Avant l’arrivée de la Semaine Sainte, les confréries déplacent, sur un petit trône, les images de Jésus et de la Vierge Marie de l’église où elles sont conservées à l’évêché de la confrérie, lors d’une petite procession appelée « Traslados », littéralement «le déplacement, le déménagement». Une fois les festivités terminées, les images sont ramenées à l’église, dans laquelle elles sont conservées jusqu’à l’année suivante.

Semaine Sainte à Séville

La Semaine Sainte de Séville a aussi été déclarée fête d’intérêt touristique international et représente assurément un événement très important pour la population catholique andalouse.

La Semaine de Séville a beaucoup de points communs avec celle de Malaga, bien qu’on puisse recenser quelques différences. Les voici.

  • Au lieu de transporter les trônes sur leurs épaules, les fidèles, appelés « costaleros », transportent les « pasos », trônes de taille inférieure à ceux utilisés à Malaga, sur leurs cous et marchent sous la structure.
  • Les processions ou étapes de la pénitence, se tiennent tout au long de la semaine, du vendredi précédent le dimanche de Carême au dimanche de Pâque, Samedi Saint compris.
  • Alors qu’à Malaga la confrérie donne à ses membres, les « Nazarenos », les cordes, à Séville chaque membre doit s’en procurer une par ses propres moyens.
  • A Malaga, les « Nazarenos » donnent aux enfants de la cire issue des chandeliers alors qu’à Séville ils leur donnent de petites images imprimées aux effigies de la confrérie.
Cire de bougeoirs processionnelles à Malaga

Où se loger à Malaga et à Séville ?

Maintenant que vous savez tout sur la Semaine Sainte à Malaga et à Séville, peut-être désirez-vous y passer une semaine pour y goûter cette atmosphère si typique ? Si vous cherchez un hébergement, jetez un coup d’œil aux maisons de vacances à Malaga

et aux maisons de vacances à Séville, de magnifiques logements dans lesquels vous pouvez recharger vos batteries avant et après les somptueuses processions.

La Semaine Sainte en Andalousie est tout bonnement spectaculaire. Il ne vous reste plus qu’à venir la découvrir aux côtés des Andalous !

Vous avez des doutes ou des questions sur la Semaine Sainte à Malaga ou à Séville ? Vous voulez plus d’informations sur l’événement ? Comment prévoyez-vous votre séjour à Malaga ou à Séville durant la Semaine Sainte ? Laissez-nous un commentaire, nous sommes curieux!

Semaine Sainte à Malaga et à Seville : différences et curiosités est un article qui présente Culture à Malaga
Evaluer
1 estrella2 estrellas3 estrellas4 estrellas5 estrellas (3)
Loading...
Partager
Commenter (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *